Les célébrités qui se travestissent

Brian Molko, chanteur de Placebo

Quand on commence à faire la liste, il y en a plein !

Evidemment, je ne parle pas des femmes, puisque chacun sait que toutes les femmes se travestissent plus ou moins sitôt qu’elles portent un pantalon, des bottes, ou encore une chemise un peu masculine. J’éviterai aussi d’entrer dans l’éternel débat que l’on trouve à peu près sur tous les blogs liés à la féminisation à savoir : « Mais pourquoi les hommes ne pourraient-ils pas eux aussi se travestir librement ? »

 

Je préfère de loin apporter ma réponse à ce sujet. De mon point de vue, s’il sera un jour possible pour un homme de porter de la lingerie de femme librement, la libération ou au moins l’acceptation viendra des people…
Exactement comme le baiser de Britney et Madonna en public a contribué à banaliser le fantasme bisexuel chez les femmes (aujourd’hui une fille qui n’en a pas embrassé une autre est limite une attardée), il suffirait qu’une ou deux figures masculines d’hollywood assume pleinement son penchant pour le travestisme ou la féminisation pour que la société se détende sur le sujet. Je ne sais pas moi, imaginez que demain le chanteur Raphaël révèle qu’il aime jouer à la fille en compagnie de sa femme Mélanie Thierry ou, mieux, que Jude Law avoue chez Ellen de Generes qu’il porte systématiquement des culottes de filles et je suis sûr que la presse féminine s’emparera du scoop sur le mode « Juuuude, viens à la maison je te prête ma lingerie ! »

En attendant, quand on cherche, on trouve quand même énormément d’hommes connus qui ont un réel penchant soit pour le travestissement, soit pour le port de lingerie féminine. A commencer par Rod Stewart, le rocker anglais (oui forcément les anglais sont un peu tarés) qui a avoué avoir porté les dessous de sa compagne Britt Ekland pendant des années. Mieux, John Wayne, la figure masculine par excellence a livré plusieurs indices indiquant qu’il était lui aussi amateur de culottes (et pas sur les autres), tout comme Cary Grant. Plus récemment, il y a bien sûr Kurt Cobain ou encore David Beckham qui aurait régulièrement échangé ses sous-vêtements avec sa femme Victoria. Enfin on prête aussi cette coquetterie à Charlie Sheen ou à Kirk Hammet le guitariste de Metallica qui a cédé à cette envie pendant quelques années…

Dennis Rodman

Mais la féminisation des people ne s’arrête pas aux dessous, les meilleurs exemples restant à ce jour probablement J. Edgar Hoover, directeur du FBI dans les années 50 qui se travestissait dans des soirées coquines ou le basketteur Dennis Rodman qui n’a jamais hésité à apparaître en drag queen malgré son double mètre.

 

Marilyn Manson

Reste enfin les originaux issus de l’industrie musicale comme Brian Molko, le chanteur de Placebo, androgyne avéré, Billy Corgan leader des Smashing Pumpkins ou encore l’atypique Marilyn Manson. Mais concernant le rocker, on ne peut pas dire que la médiatisation de sa perversité soit une excellente publicité :-)

 

 

 

 

En revanche, les photos du boxeur millionnaire Oscar de la Hoya en combinaison résille et talons sont elles plutôt bonnes pour la condition des hommes féminisés. Même si ce résultat sexy est le fruit d’une soirée arrosée, on ne peut pas dire que le mec soit une fiotte en puissance ;-)

Mais finalement, la meilleure pub vient sans doute des femmes elles-mêmes. Celles qui avouent aimer les hommes féminins, jusque dans leurs sous-vêtements ou leurs escarpins. Et bien sûr, si ces femmes sont des bombes, c’est encore mieux !

Evan Rachel Wood

L’ex de Marilyn Manson, l’actrice de True Blood Evan Rachel Wood a déclaré : « Hommes ou femmes, j’aime l’androgynie. Tous ceux qui sont sortis avec moi ont fini un jour maquillés avec de l’eyeliner. »
Lady Gaga : « J’aime les mecs qui ressemblent à des filles. Mes mecs ressemblent généralement à Nikki Sixx. »
Evangeline Lilly, la star de la série Lost : « J’aime beaucoup les hommes métrosexuels et s’ils portent des talons aiguilles ça ne me dérange pas du tout ! »

Katie Price et Alex Reid

 

 

Enfin on peut encore citer le mannequin anglais (encore, oui) Katie Price qui sortait jusqu’en 2011 avec Alex Reid, ultimate fighter et travesti assumé ! Les deux amoureux ont même posé ensemble pour des photos. Voilà ce que disait Katie de sa moitié : « Il est parfait sur tous les points. J’aurais aimé le rencontrer avant… »

 

Bref, le progrès viendra sans doute des people. Des hommes qui avoueront leur penchant et des femmes qui reconnaîtront qu’elles aiment ça… En attendant, j’ai décidé de créer ce blog et de communiquer autant que possible sur la complicité de ma femme. PS : elle aussi c’est une bombe !